Vendus

Retour



Vox AC15 1959

Vendue



Le AC15 a tout changé. Avant la sortie de ce petit ampli révolutionnaire en 1957, les amplis utilisés par les guitaristes étaient des modèles aux circuits dérivés de la hifi, de la sonorisation ou même de l’amplification pour accordéon. Lorsque Tom Jennings a demandé à Dick Denney de concevoir l’AC15, il lui a spécifiquement demandé de créer un modèle qui serait flatteur pour la personnalité musicale de la guitare électrique. D’où le fait que le circuit de l’AC15 est radicalement différent de ce que l’on connaissait jusqu’alors et ne sonne pas du tout comme les Fender tweed.

Trois éléments majeurs ont fait cette différence : l’utilisation de lampes de puissance EL84, des lampes qui saturent assez vite avec un contenu harmonique très complexe et riche, l’absence de feedback négatif qui permet à ces harmoniques de s’exprimer pleinement, et enfin l’auto-biaising des lampes, toujours dans ce même objectif. Là où les Fender avaient été conçus dans le but de rester clean et de distordre le moins possible, les Vox avaient déjà en tête l’utilisation tordue qu’en feraient les zazous du rock.

Bien sûr les britanniques sont instantanément devenus fans des amplis Vox, d’autant plus que l’embargo sur les produits américains de l’après-guerre les avait privés des Rolls californiennes. Les Shadows, le groupe de Cliff Richard, se sont très vite emparés de cette nouveauté et sont devenus ses ambassadeurs les plus importants.

C’est justement au président du fan-club des Shadows qu’appartenait cet AC15 de 1959, et il aurait été la propriété des Shadows auparavant, et aurait à ce titre amplifié les notes de Hank Marvin (le soliste) ou de Bruce Welch (le rythmicien). Toujours est-il que les modèles finis en “two tone” (deux couleurs) comme celui-ci sont extrêmement rares, au point qu’il existe très peu d’infos à leur sujet. Certains disent qu’ils auraient été faits pour les endorsés, d’autres pour le showroom de la marque, d’autres encore qu’ils auraient été produits en petite quantité entre fin 59 et début 60. Il suffit de pousser cet ampli pour immédiatement apprécier la vision de Jennings et Denney : rarement un crunch n’a été aussi riche et musical.



Vous souhaitez nous contacter ou avoir plus de renseignements sur un modèle ?

Pour ne rien manquer ...

EXCLUSIVITÉ, OFFRES ET
NOUVELLES GUITARES !

En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité.