Guitares Stock

Retour



Fender Stratocaster 1987 Stevie Ray Vaughan

Vendue



Stevie Ray Vaughan est une des grandes icônes de la guitare, peut-être le bluesman le plus adoré des vrais connaisseurs de guitare et un des utilisateurs les plus fameux de la Stratocaster. Il faut dire que le texan tirait de ses Fender une épaisseur sonore que personne n’est parvenu à reproduire à ce jour. Malgré le statut et la popularité de SRV, ses guitares sont précieusement conservées par sa famille et n'apparaissent jamais à la vente. La présence d’une Strat jouée sur scène par le maître chez Matt’s Guitar Shop est donc un évènement en soi.

Cette Strato n’est pas un millésime vintage comme pouvaient l’être sa Number One (un assemblage 62/63) ou Lenny (une 63). Il s’agit d’une ‘62 American Vintage Reissue, une réédition donc, fabriquée en 1987. La finition est inattendue, puisque c’est une Mary Kaye, autrement dit une Strat white blonde transparent avec accastillage doré. Sauf que les Mary Kaye étaient des Strat de la fin des années 50 avec touche érable. Une réédition Mary Kaye 62 constitue donc en soi une curiosité qui n’a d’ailleurs existé qu’en 1987.

Vaughan s’est procuré cette guitare pour remplacer ses modèles habituels qui avaient été endommagés en tournée et avaient besoin d’un gros travail de restauration. Elle a été refrettée en jumbo pour convenir au jeu énergique de SRV, et réglée pour accueillir son tirant de cordes préféré, un énorme 13-58. Ce sont encore ses cordes qui sont montées sur cette véritable relique. On remarque d’ailleurs les petits bouts de câble enroulés autour des cordes aigües à l’endroit de leur passage sur les pontets du vibrato, une astuce du guitar-tech Rene Martinez pour éviter la casse.

Lorsqu’il a récupéré ses guitares habituelles, Stevie Ray a offert cette Stratocaster à son chauffeur de bus non sans l’avoir signée auparavant. Elle est désormais accompagnée d’un certificat d’authenticité signé par Rene Martinez lui-même.





Stevie Ray Vaughan

(1954 - 1990)

Guitare principale : Fender Stratocaster
Titre à écouter absolument : Cold Shot

Chaque décennie a son bluesman blanc qui se charge de rappeler à tout le monde à quel point cette musique est profonde et intemporelle. Il y a eu Eric Clapton, Johnny Winter, John Mayer, Joe Bonamassa ou encore Marcus King, et bien entendu pour la décennie 80 l’élu était Stevie Ray Vaughan. Son image parfaite, du chapeau à plume à la Strat baroudée à mort en passant les santiags, l’a érigé au rang de modèle pour de nombreux guitaristes et au rang de superstar pour le grand public.

Son savant mélange de Albert King et de Jimi Hendrix s’est d’abord développé dans son Texas natal, où Stevie Ray a fait ses armes. Puis tout a changé lorsqu’il a joué un set incendiaire avec son groupe Double Trouble sur la scène du Montreux Jazz Festival en 1982. Le monde a immédiatement reconnu le génie du guitar hero, et quelques mois plus tard David Bowie lui-même s’est offert les services de cette étoile montante pour son album de 1983 Let’s Dance, notamment sur le single titre à la fin duquel SRV signe un solo brillant. Malgré le succès colossal de l’album, Stevie Ray annule sa participation à la tournée de Bowie et choisit de se consacrer à son projet solo.

Son premier album solo, Texas Flood, sort en cette même année 1983, et il est suivi de près par Couldn’t Stand The Weather. Ces deux joyaux contiennent des titres devenus des classiques comme Pride and Joy, Lenny ou Cold Shot, autant d’occasions d’admirer l’énorme son clean que SRV tire de ses Super Reverb et de ses Dumble. Soul To Soul n’est pas aussi réussi, sans doute à cause des addictions diverses contre lesquelles Stevie Ray se bat pendant son enregistrement.

In Step en 1989 est l’album de la maturité, où la virtuosité s’efface progressivement face à l’art du songwriting. On aurait aimé y voir une indication des futures directions musicales de Vaughan, mais un accident d’hélicoptère met brutalement fin à l’épopée de SRV, seulement âgé de 35 ans. Son héritage est énorme, et même à l’heure actuelle il est rare qu’un guitariste sérieux ne passe pas par une phase de copie de Stevie Ray au cours de son apprentissage.



Vous souhaitez nous contacter ou avoir plus de renseignements sur un modèle ?

Pour ne rien manquer ...

EXCLUSIVITÉ, OFFRES ET
NOUVELLES GUITARES !

En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité.