Guitares Stock

Retour



Fender Esprit Robben Ford

16.999 €



Au cours de sa riche histoire, Fender a toujours tenté de sortir des modèles pour faire concurrence à son principal rival , l’incontournable Gibson. Il y a eu la version Fender du humbucker avec le micro Wide Range, il y a eu la Coronado qui était une tentative de faire de l’ombre à la ES-335, mais Fender n’a jamais été aussi proche d’une bonne Les Paul que lorsque la Esprit a été inventée en 1983. À l’époque, cette guitare faisait partie de la série Master, avec un corps creusé en aulne, une table érable et un manche collé, ainsi que deux humbuckers conçus par Schaller. Sur la publicité de l’époque, on pouvait voir Larry Carlton, mais c’est Robben Ford qui en a finalement fait son modèle signature.

On associe généralement Ford à sa Tele blonde de 1960, mais il a été le musicien de nombreuses guitares, dont sa variation signature sur le thème de la Esprit, fabriquée de 1986 à 2002. Très peu d’exemplaires ont vu le jour, et ils étaient tous légèrement différents, avec des incrustations et des couleurs variables. Celle-ci porte le numéro 001, et elle a été faite pour Robben lui-même, comme en atteste sa signature à l’arrière de la tête. Elle a une belle couleur rouge transparente qui laisse apparaître l’érable flammé en dessous, et celle-ci a des fine tuners sur le chevalet, ce dont la plupart des modèles Robben Ford ne disposent pas alors qu’il s’agit d’une caractéristiques des Esprit originales. Un hybride passionnant fait pour une légende.


Je veux cette guitare






Robben Ford

(1951)

Guitare principale : Fender Telecaster 1960
Titre à écouter absolument : Talk To Your Daughter

Peu de guitaristes ont réussi une fusion aussi élégante entre blues et jazz que Robben Ford. Prenant la suite logique de son mentor et ami Larry Carlton, Ford est parvenu à conserver l’énergie brute du blues tout en amenant la sophistication de l’harmonie jazz et du jeu “out”. Son phrasé ne manque jamais d’élégance, mais il est servi par un son plus direct et brut que celui qu’ont choisi la plupart des guitaristes de jazz.

C’est d’ailleurs dans le domaine du blues que Ford a fait ses débuts professionnels, en accompagnant Charlie Musselwhite puis Jimmy Whitherspoon. Suite à ça, il a rejoint le groupe de fusion L.A. Express au sein duquel il a eu l’occasion d’accompagner Joni Mitchell et George Harrison, deux légendes à la recherche de sons nouveaux pour moderniser leur approche.

En 1976, Ford se lance enfin en solo, mais il lui faudra encore une dizaine d’années pour s’imposer sous cette forme. Entre temps, il joue avec Miles Davis et KISS (c’est dire l’étendue de la maîtrise du bonhomme) avant de sortir enfin l’album qui va le révéler aux musiciens du monde entier, Talk To Your Daughter en 1988. Avec cet opus, Ford trouve sa patte, sa signature, et il fait rugir sa combinaison idéale d’une Telecaster 1960 et de son Dumble Overdrive Special, un ampli que Dumble a conçu spécialement pour lui. Depuis, Ford continue d’explorer cette direction en s’imposant régulièrement des défis afin que sa production reste intéressante, comme lorsqu’il a décidé d’enregistrer A Day In Nashville (2014) en une seule journée de studio avec une seule et même guitare pour tous les titres, une Epiphone Casino qui n’est pourtant pas son instrument habituel. Un aventurier qui a trouvé sa vérité.



Vous souhaitez nous contacter ou avoir plus de renseignements sur un modèle ?

Pour ne rien manquer ...

EXCLUSIVITÉ, OFFRES ET
NOUVELLES GUITARES !

En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité.